0 Partages

Samo_Dimitrije / Shutterstock.com

Ce mardi, l’Equipe de France, s’est incliné contre l’Espagne (2-1) pour le compte de la 1/2 finale de l’Euro 2024. Consultant pour L’Equipe, Rudi Garcia, a estimé que la Roja a été plus efficace que les Bleus.

Si l’Espagne a plus de qualité individuelle que les Bleus

« Elle s’est surtout gagnée en première période. C’est là qu’on a vu le plus de choses. Le maître mot de la première mi-temps a surtout été l’efficacité. Côté français, avec une seule action et le but de Randal Kolo Muani (9e), mais aussi de l’Espagne. Le foot est souvent comme ça, à contre-pied de ce qu’on attend… La France n’avait pas marqué dans le jeu jusque-là et fait mouche dès sa première occasion. Et elle encaisse deux buts en quatre minutes sur deux formidables exploits alors qu’elle avait été très solide jusque-là. On ne s’attendait pas à ça. Je trouve le but d’Olmo presque aussi exceptionnel que celui de Yamal. Si Jules Koundé ne dévie pas le ballon, on en parle presque autant avec des gestes à la Messi ! Le talent individuel était plus espagnol. »

Si les Bleus ont été ambitieux en 2nde période

« On a essayé. C’était la moindre des choses ! On a tenté sans être très dangereux. On est retombés dans nos travers avec un manque d’efficacité et sans cadrer, à l’image de Mbappé (86e). L’Espagne n’a pas été plus dangereuse. Mais elle a bien rejoué son jeu tout en maîtrise et en gestion. Après, Didier (Deschamps) fait les bons changements en repassant en 4-2-3-1. Il a rendu l’équipe plus offensive avec un Barcola toujours aussi intéressant. L’entrée de Giroud était aussi bien sentie. Mais il n’a rien eu à se mettre sous la dent. »

Sur le choix de placer Griezmann sur le banc

« Deschamps a voulu une équipe d’attaque rapide dès le début en s’appuyant sur ses garanties défensives. Il a essayé de rester solide, de jouer sur sa force principale pour donner de la vitesse en contre-attaque. Griezmann sur le banc était un choix avant tout tactique plus qu’une sanction. Deschamps savait qu’on manquerait de créativité. Mais si tu n’as pas le ballon, Griezmann manque moins aux Bleus. »

Le bilan des Bleus à l’Euro

« On n’a pas eu le meilleur Mbappé. On n’a pas eu le meilleur Griezmann… On n’a donc pas eu nos meilleurs joueurs. Mais dès sa fracture du nez face à l’Autriche (1-0), j’avais dit que Kylian ne reviendrait pas à 100 %… Il a joué diminué et en dessous de son niveau. Après, Barcola est une belle satisfaction, avec Saliba derrière. Et malgré les critiques, je garde un faible pour Dembélé. Il crée, il a un jeu à risques et avec des dribbles pour déstabiliser. On l’a vu face au Portugal (0-0, 5-3 aux t.a.b.). Sur le plan collectif, il fait partie de mes satisfactions sauf qu’il manque cruellement d’efficacité. Mais on le sait. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *