0 Partages

A.Taoualit/Shutterstock.com

Ce mardi, l’Equipe de France, s’est incliné contre l’Espagne (2-1) pour le compte de la 1/2 finale de l’Euro 2024. Présent en conférence de presse à l’issue de la rencontre, Didier Deschamps, est revenu sur la prestation de son équipe dans la compétition.

Sur les performances de Griezmann et de Mbappé

« Je ne vais pas donner la responsabilité à l’un ou à l’autre. La responsabilité, c’est la mienne. Il y a différentes raisons : leur fin de saison, le traumatisme de Kylian… On doit être au maximum contre l’Espagne. On a été en dessous. On a commencé la préparation sans Adrien (Rabiot), Aurélien (Tchouaméni). Upamecano est arrivé dans une condition difficile. On a paré au plus pressé en étant le plus efficace possible. La marche était un peu plus haute. L’Espagne a beaucoup de maîtrise, et on a été moins performants dans l’orientation du jeu, on a manqué de verticalité. Je ne reprocherais pas aux joueurs de ne pas avoir tout donné. Ils n’étaient pas tous à 100 %. »

Sur les critiques

« Je ne suis pas là pour commenter les débats, les critiques. Je n’ai jamais nié que l’on n’avait pas une bonne efficacité offensive. Il a fallu s’adapter. On arrive en demi-finale, et chacun aura sa propre analyse. On n’avait pas 100 % de notre potentiel pour faire ce qu’on voulait faire. »

Sur son avenir

« Oh vous êtes redoutable ! (rires) Il faut poser la question à mon président, là je viens de perdre une demi-finale, vous croyez que je vais déjà… Moi je vous respecte, essayez de respecter un petit peu les personnes qui ont de la responsabilité. Je vous dis ça en toute tranquillité. Vous savez très bien la situation, vous savez très bien ce que mon président pense »

Sur l’inefficacité de son équipe

« C’est un tout. Cette inefficacité vient surtout de frappes non cadrées. Cela peut venir d’un blocage, de savoir être relâché. On était malgré tout en demi-finale et on avait trouvé ce but avec Kolo Muani. J’avais une équipe qui défendait très bien. »

S’il manque un joueur du style de Giroud

« Olivier, c’est Olivier. Randal Kolo Muani a été critiqué et il marque. Marcus Thuram a fait une très belle saison mais confirmer en équipe de France, c’est une marche au-dessus. Il y a beaucoup de jeunes. Bradley Barcola, ça va lui servir d’expérience. Comme Warren Zaïre-Emery, même s’il n’a pas joué. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *